上海后花园Lennon

Dauphins roses massacrés pour servir dappât aux pêcheurs amazoniens

first_imgDauphins roses : massacrés pour servir d’appât aux pêcheurs amazoniensAmazonie – De nombreux dauphins roses de l’Amazone connaissent actuellement un bien triste sort. Massacrés par les pêcheurs, ils fournissent à ces derniers une chair qui n’est pas utilisée pour la consommation humaine, mais pour appâter un poisson-chat source de revenus providentiels pour la population locale. Les carcasses de dauphins roses (Inia geoffrensis) se multiplient sur les rives de l’Amazone et de ses affluents. Les raisons de ce massacre : la chair des cétacés est utilisée par les pêcheurs locaux pour capturer un poisson à forte valeur commerciale, le piracatinga (Calophysus macropterus). Une situation qui alarme chaque jour davantage la communauté scientifique, qui envisage aujourd’hui de voir disparaître une espèce déjà menacée.  À lire aussiL’impressionnant repas d’un héron surpris en pleine nature”La population de dauphins roses va s’effondrer, si les pêcheurs n’arrêtent pas de massacrer ces animaux”, s’inquiète Vera da Silva, spécialiste des mammifères aquatiques pour l’Institut de la recherche en Amazonie. “Nous étudions une zone de 11.000 hectares depuis 17 ans, et ces dernières années, la population de dauphins roses a baissé de 7% annuellement.” Un pourcentage qui équivaut à environ 1.500 dauphins tués chaque année, dans la seule partie de la réserve de Mamiraua où Mme da Silva étudie les cétacés. La scientifique explique que les chercheurs ont commencé à découvrir des carcasses de dauphins dans les années 2000, excluant d’office des morts naturelles. Éventrés et découpés en quartiers, les animaux étaient retrouvés privés de leur chair, prélevée par la main de l’Homme. Aujourd’hui, ces massacres deviennent de plus en plus courants, et si le gouvernement reconnaît que ces pratiques posent un réel problème, peu de mesures sont prises pour y mettre un terme. En effet, cinq agents seulement sont chargés de protéger la faune d’une région deux fois plus grande que le Texas, selon l’Ibama (Institut brésilien pour l’environnement et les ressources naturelles et renouvelables) qui travaille avec le ministère brésilien de l’Environnement. La chair des dauphins est gratuite, et constitue un appât de choix pour capturer le piracatinga. La chair d’un seul cétacé permet à un pêcheur de prendre près de 500 kilos de ce poisson-chat, qui permet d’améliorer de façon non négligeable les revenus des pêcheurs. Rien d’étonnant donc à ce que ces derniers s’en prennent aux dauphins roses, pourtant protégés et eux-mêmes sources de revenus importants pour les populations locales grâce aux activités touristiques qu’ils génèrent. Pour retrouver les dauphins roses en images : https://www.maxisciences.com/dauphin-rose/le-boto-un-dauphin-d-039-eau-douce-etrange-et-menace_art8317.htmlLe 12 juillet 2010 à 13:08 • Emmanuel Perrinlast_img read more

Kashmir is very sensitive make it normal ensure no deaths

first_imgNew Delhi: Hearing petitions filed before it concerning the crackdown and restrictions in Jammu and Kashmir, the Supreme Court observed on Tuesday, “The present situation in Jammu and Kashmir is very sensitive and it should be ensured that there is no loss of life there.” The Centre replied it was reviewing the situation in Kashmir on a day-to-day basis. Also Read – Enforcement Directorate summons Karnataka Congress leader D.K. Shivakumar Advertise With Us Representing the government in the case, Attorney General K K Venugopal said, “We have to ensure that the law and order situation in J&K is maintained.” Referring to the agitation in Kashmir back in July 2016 after the encounter of terrorist Burhan Wani, the government informed the apex court that it would take some days to restore normalcy. The bench refused to give immediate directions on a plea for lifting several restrictions including communication in J&K. The court has asked the centre to ensure normalcy in the state and the matter would be taken up for hearing after two weeks.last_img read more